AVRIL 2019


SAMEDI 27 AVRIL à 19:30 | PETITE FORME DE THÉÂTRE D’OBJETS

Date supplémentaire en option le dimanche 28 avril à 16:30 si jauge complète

Spectacle tout public, à partir de 8 ans | Durée : 40 min

Avec Marie-Pierre Feringue | Écriture : Jean-Christophe Viseux | Mise en scène et regard complice : Jean-Christophe Viseux et Amalia Modica | Production La Vache bleue, coproduction Ville de Bailleul | Avec le soutien de la Ville d’Hellemmes

« Ça ne s’en va pas d’un coup, les souvenirs. Au début, c’est plus insidieux. C’est d’abord les petites choses sans importance qu’on oublie. On est distrait, on se dit qu’on est distrait, tout simplement, voilà. Et puis on oublie les choses que l’on est entrain de faire….Qu’est ce que je venais faire ici ? Qu’est ce que je devais faire déjà ?… Alors moi j’ai tout mis là dedans, dans cette valise. Toutes sortes de truc, des choses qui sont sans doute importantes même si je ne sais plus ce que c’est. C’est à moi maintenant en tout cas. C’est tout ce que j’ai. Et j’en fais  ce que je veux… C’est mes souvenirs. Tous mes souvenirs, tous ceux que j’ai envie de raconter.

C’est pas compliqué çà. Suffit d’essayer, même si c’est pas la vraie histoire, après tout, ça n’a pas tellement d’importance…»

C’est l’histoire d’une vieille dame, digne et bien habillée.
Elle a la mémoire qui flanche et de toute évidence des courants d’air dans la tête… Des morceaux de sa vie qui ont disparu. Alors, elle a pris sa valise, y a mis tout ce qu’elle trouvait, et puis elle est partie. Et comme ses souvenirs se font la malle, elle s’en construit de nouveaux, avec les objets qui se trouvent à l’intérieur de sa valise…


Et il y a la vieille dame sans âge, qui raconte…
La dame à la valise, c’est avant tout l’envie d’imaginer, comment à partir de quelques objets communs, on peut construire et imaginer plusieurs histoires. Entre récit et théâtre d’objets, les histoires se fabriquent, comme si elles étaient inventées au moment même où elles se jouent.
La dame à la valise c’est aussi un questionnement sur les souvenirs et la mémoire. Comment ils disparaissent et comment ils peuvent se réinventer. Un travail sur le vrai et le faux, le véridique et le vraisemblable.
La dame à la valise, c’est enfin Marie-Pierre Feringue, comédienne qui travaille avec la compagnie La Vache bleue depuis une dizaine d’années. Une écriture sur mesure pour une comédienne expérimentée.

RÉSERVATION